« L’affaire Monat-Roditi »

Prologue : les débuts de l’auto-historisation dadaïstes de l’après-guerre

A cette date, Richard Huelsenbeck, exilé aux Etats-Unis depuis 1936, a déjà publié deux ouvrages à partir de ses souvenirs de la période ; une co-édition avec Hans Arp et Tristan Tzara, réalisée sous la supervision de Peter Schifferli, qui rassemble quelques témoignages dadaïstes sur les années zürichoises sous forme de pot-pourri de la mémoire1 , et son autobiographie orientée Dada, Mit Witz, Licht und Grütze. Auf den Spuren des Dadaismus. Raoul Hausmann, de son côté, vient de faire paraître Courrier dada, une collection de textes commencée en 1946 dans l’espoir de rectifier les injustices d’une réception partielle qui entraîne, en sa défaveur, une importante rivalité entre les différents acteurs et centres dadaïstes2 .

Exemplaire conservé dans les archives Hannah Höch [57.265]
  1. P. Schifferli (éd.), Als Dada begann. Bilder und Texte: Hans Arp, Tzara, Huelsenbeck, Zürich, Galerie Sanssouci, 1957. L’ouvrage connaîtra un certain succès ; il sera réédité en 1961 sous le même titre (P. Schifferli (éd.), Als Dada begann: Bildchronik und Erinnerungen der Gründer, Zürich, Sanssouci Verlag, 1961) puis en 1966 dans une version augmentée : P. Schifferli (éd.), Dada in Zürich : Bildchronik und Erinnerungen der Gründer ; erweiterte Sonderausgabe zum 50. Geburtstag von Dada, Zürich, die Arche, 1966. []
  2. M. Lista, « COURRIER DADA, Raoul Hausmann – Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/courrier-dada/ []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.